La mutiréflexologie Dien Chan, appelée aussi réflexologie faciale, est une méthode naturelle d'accompagnement de la douleur et des troubles fonctionnels mise au point par le  Professeur Bùi Quôc Châu, né en Vietnam à Vinh Long le 3 avril 1942.  Chercheur en médecine traditionnelle et acupuncteur  dans le Centre de Traitements de Toxicomanie de Saigón. A partir de 1986, il abandonne définitivement l’utilisation d’aiguilles et les remplace par des instruments strictement épidermiques, spécifiques au Dien Chan, conçus et dessinés par lui même.  Aujourd'hui, le Pr. Châu poursuit ses recherches dans sa clinique de Saigon.

En Allemagne environ un millier de praticiens, kinésithérapeutes et ostéopathes se servent de cette méthode dans leur cabinet. Le Pr. Châu est le premier hôte du Centre «Albert-Schweitzer-Haus» couronné officiellement par un «Diplôme de Reconnaissance» pour ses bienfaits envers la population mondiale. Le Dien Chan est aussi reconnu de Santé publique au Mexique et Cuba et l'Académie de médecine traditionnelle chinoise de Pékin a reconnu cette méthode comme une thérapie orientale offrant les résultats les plus immédiats.

Congrès International du Dien Chan 9 juin 2019

L'ouverture de l'Académie Dien Chan Paris en 2009 a été un pas important dans le développement du Dien Chan en France et dans le monde.

Le Professeur Bùi Quôc Châu est Président d'honneur et Mme. Le Yen Zys est la Présidente.

Le visage est considéré comme un point d'information et de contrôle de toutes les activités de l'organisme, l’expression de notre santé, de notre état d’esprit comme de nos préoccupations. 

Parce que le visage est très proche du cerveau, richement vascularisé et pourvu de nombreuses terminaisons nerveuses, on obtient par des techniques de stimulation, sur des points ou des zones réflexes du visage, des résultats efficaces et immédiats dans le soulagement d'un grand nombre de maux en mobilisant les processus naturels d'autorégulation du corps.

  • D'un point de vue philosophique, le Dien Chan est fondé sur la pratique quotidienne de la philosophie orientale, de la culture et des traditions vietnamiennes, éclairée par les connaissances contemporaines.

  • D'un point de vue technique, le Dien Chan utilise des modes d'action et des principes d'apparence similaires à ceux des réflexologies comme l'acupression, la digitopuncture, le shiatsu, la massothérapie, le Qi-Gong, le Reiki et l'ensemble des techniques holistiques modernes.

Le Dien Chan offre principalement des nombreux schémas de réflexion sur le visage. Mais il en existe aussi sur tout le corps. Cela se transforme en une multitude de possibilités qui nous permettent de nous adapter à la personne, à l'évolution de la maladie et aux circonstances du moment. C'est pour cela que le Dien Chan est «multi-réflexologique » et non pas une simple technique de réflexologie utilisant un seul schéma et une seule méthode de stimulation.

En Dien Chan, une zone ou un point sur le visage correspond ainsi à plusieurs organes ou zones du corps. Seul l'organe ciblé réagira à la stimulation car nous redirigeons le Qi vers la partie affaiblie.

Cette méthode innovante et non invasive, à la fois curative et préventive, intervient sur l'homéostasie de l'organisme.  L'homéostasie est la capacité que possède naturellement l'organisme à réguler et à maintenir constants, grâce au système nerveux autonome et au système endocrinien,  les paramètres biologiques face aux modifications du milieu extérieur nécessaire à son bon fonctionnement.

Pour plus d'infos sur cette méthode visitez le site web de l'Académie  →

© 2019 par Brindusa Fekete

  • b-facebook
  • b-googleplus

Ces méthodes ne se substituent absolument pas à la médecine moderne mais proposent une solution d’accompagnement complémentaire.