La réflexologie  se pratique depuis des millénaires, c’est très difficile à dater car presque chaque civilisation en a laissé quelques traces : les chinois, les égyptiens, les hindous, les incas et les mayas.​

Réflexologie plantaire, palmaire, faciale, crânienne … il existe plusieurs types de réflexologie dont les différences peuvent s’expliquer par l’ancienneté ou la modernité de la technique utilisée mais également par le continent ou la civilisation l’ayant développée.

En 1886, en Russie, Ivan Petrovitch Pavlov (1849-1936),  prix Nobel (1904), démontra qu’on pouvait conditionner les organes internes des chiens à réagir à certains stimuli. Ceci conduisit le corps médical russe du début du XXe siècle à établir l’hypothèse selon laquelle des stimuli extérieurs influent sur la santé. Cette approche prit le nom de « réflexologie », terme inventé par Vladimir  Mikhailovich Bechterev (1857-1927).

La réflexologie moderne remonte aux travaux de Dr William Fitzgerald (1872-1942), médecin américain, et  a été développée par des autres médecins:  le docteur Edwin Bowers,  le Dr J. Riley et par son assistante Eunice Ingham.

La réflexologie, comment ça marche ?

 

Quelques hypothèses sont avancées pour expliquer le mode d’action de la réflexologie:

  • Le fonctionnement de la réflexologie peut s’expliquer par un mécanisme appelé l’embryogenèse

On sait que trois tissus de base forment l’embryon : endoderme, mésoderme et ectoderme. Chacun de ces tissus porte en lui le potentiel génétique de tous les systèmes du corps et est en relation avec les autres :

Ectoderme → Système nerveux et épiderme

Endoderme → tissus de revêtement interne et organes annexes

Mésoderme → autres organes et tissus (reins cœur, derme…)

Les pieds, les mains et les oreilles proviennent de ce tissu. En massant ces régions du corps, il est reconnu que nous pouvons communiquer avec toutes les régions du corps sans exception et les aider à rétablir l’ordre cellulaire et organique.

  • Les impulsions (stimuli) provoquées par la pression sur des zones réflexes agissent sur le système nerveux autonome qui contrôle le fonctionnement neurovégétatif des organes, des muscles et des glandes.

 

Tous les stimuli reçus sont évalués, mesurés, étudiés, et parcourent alors notre matière grise avant d'arriver jusqu'aux organes vitaux. Les pieds et les mains ont la particularité de posséder une grande quantité de terminaisons nerveuses et occupent une place plus importante que le reste du corps au niveau du cortex cérébral

  • Sur le principe holographique, l'ensemble du corps humain se trouve ''projeté'' à d'autres endroits du corps comme par exemple : l'oreille, l'œil, la main, le pied

Si l'être humain représente le microcosme de l'Univers, chacune des parties de l'être humain l'est aussi pour lui-même: c'est la conception holographique. Les techniques d'exploration, de diagnostic et de traitement, seront dénommées en raison de la partie explorée : Auriculo-(thérapie ou médecine) pour l'oreille, Iridologie pour l'œil, réflexologie podale pour le pied.

  • La stimulation de certains points pourrait mobiliser l’énergie vitale, le Qi, comme le fait l’acupuncture

 

Selon la médecine chinoise, les pieds contiendraient une représentation miniaturisée du corps humain dont chaque terminaison nerveuse, appelée aussi zone réflexe, correspondrait à un organe ou une partie de l’organisme. Quand un organe ou une partie du corps fonctionnent mal, l’énergie est entravée, et ce blocage se répercute sur un point précis de la plante du pied. L’objectif du réflexologue est de détecter, via un massage des pieds, les tensions corporelles pour les libérer en rétablissant la circulation de l’énergie.

  • La réflexologie entraîne la production d’endorphines (morphines naturelles, antidouleur et euphorisantes)

  • Elle pourrait dissoudre les dépôts qui se forment dans certaines zones du pied en raison d’un excès d’acide urique

Des séances sur-mesure pour une approche globale du corps

Le but de la réflexologie est de chercher la cause et pas seulement les symptômes.

Il n’existe donc pas de massage type en fonction de tel ou tel trouble mais uniquement des séances sur-mesure. Le réflexologue prend en compte l’être dans sa globalité et ne se concentre pas uniquement sur la zone douloureuse. Ne vous étonnez donc pas s’il ne masse pas seulement le point sur lequel vous ressentez une douleur, mais toute la surface des pieds, le réflexologue suit un « circuit » complet.

Au fil des séances, les toxines sont éliminées grâce au regain d’énergie du système sanguin, lymphatique et énergétique. Bien-être et vitalité sont alors rapidement au rendez-vous. Les douleurs disparaissent progressivement, après parfois un décuplement à la fin de la première séance. Il en sera de même pour la sensibilité de certains points réflexes de vos pieds.

En plus d’être un moyen fascinant de autorégulation, la réflexologie est un véritable art parce qu’elle dépend en grande partie de l’habileté avec laquelle le réflexologue applique ses connaissances et aussi de la dynamique qui s’opère entre le praticien et le patient.

A noter que les cartes de réflexologie ne sont pas identiques. Les cartes chinoises diffèrent notamment des cartes occidentales. La vérité est que ces chartes ne sont qu'indicatives: elles varient en fonction de la morphologie des individus, des écoles et des époques. Dans la pratique, le praticien se fiera donc davantage à son toucher et aux réactions de son patient qu'à un schéma théorique.

© 2019 par Brindusa Fekete

  • b-facebook
  • b-googleplus

Ces méthodes ne se substituent absolument pas à la médecine moderne mais proposent une solution d’accompagnement complémentaire.